Notre café politique avec les marcheurs et les habitants de la 2e circonscription de Paris a été animé par Clément Beaune, conseiller G20 et Europe à la Présidence de la République en partageant son engagement sans relâche et son expertise sur l’Europe.

Un moment de convivialité rythmé par de beaux échanges sur la campagne des élections européennes et marqué par une forte conviction qu’élire le plus de députés Renaissance, le 26 mai est la meilleure garantie de réussir les changements concrets.

Les marcheurs du Ve, VIe, VIIe arrondissements ont lancé tout au long de cette campagne européenne, un cycle de conférences sur plusieurs thématiques centrales du projet européen.

Vendredi 17 mai 2019, ils ont terminé ce cycle de conférences sur une problématique mondiale et une thématique centrale du projet Européen que LaREM défend à travers la liste Renaissance : la transition écologique.

Devant 250 personnes avec François de Rugy, Christelle Dubos, Daniel Cohn-Bendit, Pascal Canfin, nous avons placé l’écologie au cœur de l’idéal européen. Il ne s’agit pas seulement de sauver la planète mais également d’imaginer une autre manière de gouverner.

L’occasion de la fête de l’Europe, j’ai accueilli dans ma circonscription les marcheurs de Paris lors d’un rassemblement en soutien à la place de la femme dans l’Europe de demain, en rendant hommage à Simone Veil et aux autres figures de l’Europe qui reposent au Panthéon.

Rassemblement républicain, à l’initiative de Jean-Pierre Lecoq à la Mairie du 6e arrondissement de Paris pour se souvenir que la paix, qui règne en Europe depuis 8 Mai 1945, est notre bien le plus précieux, dont découlent notre rayonnement dans le monde et la prospérité de nos concitoyens.

LaREM 5-6 lance tout au long de cette campagne européenne, un cycle de conférence sur plusieurs thématiques centrales du projet européen.

La première conférence de ce cycle s’est tenue le lundi 15 avril dernier à la Maison des Mines et des Ponts et Chaussées en présence d’une assistance nombreuse.

Cette conférence avait pour thème « Les bases d’une Europe souveraine et indépendante » en présence des intervenants suivants :

– Brune Poirson : Secrétaire d’État auprès du Ministre de la Transition écologique et solidaire 

– Natalia Pouzyreff : Députée LaREM 

– Dominique Moïsi :Géopolitologue

– Chrysoula Zacharopoulou : Candidate Renaissance aux élections européennes

– Alessandro Fusacchia: Député Italien de +Europa

Le débat a été rythmé par les interventions des quatre intervenants ainsi que des échanges éclairés avec le publique sur l’avenir de l’Europe et les défis qu’elle devra surmonter dans les prochains mois et années.

Un moment de convivialité avec les marcheurs et les habitants de la 2e circonscription de Paris, rythmé par un débriefing du Grand Débat National et de beaux échanges sur la campagne des élections européennes, ainsi que sur l’actualité politique de notre pays. Ce café politique a été marqué par une forte conviction que le pays vit un moment crucial et l’attente-impatiente des annonces du Président de la République.

Le 14 mars dernier, nous avons organisé une réunion dans le cadre du Grand Débat National sur le thème de la transition écologique au ministère de la transition écologique et solidaire en présence du ministre François de Rugy.

La réunion a été marquée par des idées passionnantes et engagées. Nombreuses propositions concrètes ont été partagées et votées tout au long de la soirée par l’ensemble de l’assistance.

Résultats des votes des mesures proposées au cours du débat :

Les mesures suivantes ont fait l’objet d’un fort consensus :

🔵 Arrêter les subventions d’énergies fossiles en Europe

🔵 Étiquetage environnemental avec bonus/malus sur la TVA

🔵 Sanctuariser + de surfaces pour la biodiversité

🔵 Label économie circulaire basé sur l’impact écologique des produits

🔵 Ne plus prendre le PIB comme indicateur de la réussite économique

🔵 Indexer l’éco contribution sur l’impact écologique

🔵 Informer sur les produits de saison

🔵 Financement R&D pour les énergies marines

🔵 Eco-délégué dans les lycées

🔵 Journée sans viande dans les écoles

🔵 Patrimoine public énergivore

🔵 Tiers investisseurs pour la rénovation énergétique des bâtiments

🔵 Taxe aux frontières pour ceux qui ne font rien pour le carbone

🔵 Service écologique en lieu et place du service civique

🔵 Remplacer google par Ecosia dans les institutions

🔵 Pousser une réglementation pro finance responsable en Europe

🔵 Interdire des emballages à usage unique

🔵 Campagne publique “10 mesures écologiques facile pour tous les jours”

🔵 Campagne de sensibilisation sur la toxicité des mégots jetés

🔵Ajout d’un cours sur l’écologie dans les Programmes scolaires

🔵 Réorienter la PAC

🔵 Généraliser les analyses de cycle de vie environnementale

🔵 Indexer l’éco contribution sur l’impact écologique du produit.

Les mesures suivantes n’ont pas fait l’objet d’un consensus :

🔵 Locataires dans les assemblées de co-propriétaires + pouvoir de vote

🔵 Mettre en place un grand emprunt national écologique

🔵 Name and Shame

🔵 Favoriser le biogaz et l’utilisation des déchets organiques

🔵 Taxe carbone euro et redistribuer directement équitablement aux citoyens

🔵 Supprimer l’élevage pour la chasse

🔵 Boycott des produits à forte empreinte carbone

🔵 Organiser un grand débat sur le nucléaire en France

🔵 Retravailler le coefficient de conversion énergie primaire pour cesser de pénaliser l’électivité face au gaz

🔵 Réorienter les financements R&D du nucléaire vers les énergies renouvelables

Les mesures suivantes ont fait l’objet d’un fort dissensus :

🔵 Statut juridique : Considérer l’animal et la plante comme une personne

🔵 Créer une devise carbone pour avoir un stock carbone indexé sur l’euro pour tout le monde

➡️ Découvrir le contre-rendu de la réunion : https://granddebat.fr/pages/comptes-rendus-des-reunions-local

Dans le cadre du Grand Débat National, nous avons organisé le 11 mars dernier une réunion publique à l’Hôtel de l’Industrie sur le thème de la démocratie et la citoyenneté en présence de Didier Maus, universitaire français et spécialiste de droit constitutionnel.

Plus de 200 personnes ont débattu de démocratie et citoyenneté, en soumettant des idées passionnantes et des propositions concrétes.

Les propositions suivantes ont été formulées par le public :

🔵 L’introduction d’une dose de proportionnelle, pour permettre une meilleure représentation de la société.

🔵 La prise en compte du vote blanc, mais en évitant tout risque de blocage institutionnel.

🔵 Le renforcement des pouvoirs locaux pour servir de contre-pouvoirs efficaces.

🔵 La transparence des rémunérations des autorités administratives.

🔵 La mise en place du jugement majoritaire comme mode de scrutin, qui permet à chaque électeur de se prononcer sur tous les candidats à une élection.

🔵 La mise en place d’un référendum d’initiative citoyenne en toute matière, à savoir législatif, constituant et révocatoire, pour permettre au peuple de se prononcer sans la médiation des parlementaires.

🔵 L’obligation de consulter le peuple par référendum en cas de révisions.

🔵 Le développement du référendum local sur des problématiques concrètes, pour renouer le lien entre les citoyens et les élus au plus près de leurs préoccupations.

🔵 La promotion de l’engagement associatif et du bénévolat pour permettre à chacun d’être utile à la société.

🔵 La consultation et la prise en compte des associations dans la prise de décision.

🔵 La suppression de la Cour de Justice de la République.

🔵 L’introduction d’une logique de mandat impératif pour permettre un meilleur contrôle des citoyens sur leurs représentants.

🔵 Le soutien à la presse, qui participe au système politique en tant que contre-pouvoir.

🔵 L’introduction d’élections intermédiaires ou d’un décalage entre les élections présidentielles et législatives, pour confirmer ou infirmer la direction prise par le Président au cours de la première partie de son mandat.

➡️ Découvrir le contre-rendu de la réunion : https://granddebat.fr/pages/comptes-rendus-des-reunions-locales

circonscription

Café politique

Notre café politique avec les marcheurs et les habitants de la 2e circonscription de paris a été animé par Clément Beaune, conseiller G20 et Europe à la Présidence de la République en partageant son engagement sans relâche et son expertise sur l'Europe. Café politique