Les nouvelles mesures annoncées par le Président de la République pour lutter contre le virus

Les nouvelles mesures annoncées par le Président de la République pour lutter contre le virus

Les nouvelles mesures annoncées par le Président de la République pour lutter contre le virus 1500 1000 Gilles Le Gendre

Le Président de la République a affirmé que cet été serait un été de prudence et de relance, pour une rentrée en confiance, pour bâtir une France indépendante, confiante et unie. Face à l’épidémie et au variant Delta, un atout-maître : la vaccination. C’est le seul chemin vers le retour à la vie normale et notre bouclier collectif. C’est pour cela que j’ai voté le Projet de loi relatif à la gestion de la crise sanitaire !

Les motifs de cette loi sont connus de tous : atteindre rapidement l’immunité collective dans notre pays contre les variants de la Covid et ainsi protéger les populations les plus fragiles, mais aussi notre activité économique et les emplois qui en dépendent. J’espère que nous serons de plus en plus nombreux, dans notre pays, à partager cet objectif et, pour cela, que les réticences, parfaitement légitimes lorsqu’elles ne cèdent pas à certains excès, qui s’y opposent finiront par s’atténuer.

Voici les principales mesures du projet de loi voté :

  • La prorogation du régime de gestion de la sortie de crise sanitaire, jusqu’au 31 décembre 2021 (article 1er).
  • L’élargissement des activités pouvant être concernées par le pass sanitaire, ainsi que la levée de la condition relative à la taille des rassemblements susceptibles d’être concernés et le renforcement des sanctions en cas de manquement à sa mise en œuvre (article 1er).
  • La prorogation jusqu’au 30 septembre 2021 de l’état d’urgence sanitaire en Martinique et à La Réunion (article 1er).
  • L’élargissement du régime de placement à l’isolement obligatoire, avec la mise en place de contrôle et un mécanisme de sanctions, pour les personnes positives à la covid-19 (articles 2 et 4).
  • L’obligation vaccinale, sauf contre-indication médicale, contre la Covid-19 pour les personnes travaillant dans les secteurs sanitaires et médico-social (article 5).
  • La mise en place d’un mécanisme d’autorisation d’absence afin de permettre aux salariés de se rendre aux rendez-vous médicaux (article 6).