Le doublement du congé de paternité : une avancée historique pour les familles

Le doublement du congé de paternité : une avancée historique pour les familles

Le doublement du congé de paternité : une avancée historique pour les familles 1470 1470 Gilles Le Gendre

Le Président de la République, en déplacement sur le thème de la petite enfance dans un centre de PMI à Longjumeau (en Essonne), a officialisé, le mercredi 23 septembre, le doublement du congé de paternité. C’est une avancée sociétale majeure, avec un fort enjeu d’équité et de justice sociale.

Concrétisation d’un engagement présidentiel, cette décision est un grand progrès, en phase avec les besoins de développement de l’enfant dans les tous premiers jours qui suivent sa naissance. Cette décision s’appuie sur les conclusions de la commission Cyrulnik dédiée aux “1.000 premiers jours” du nouveau-né, installée en septembre 2019 par le Président de la République.

Prenant en compte le temps comme facteur clé pour que chacun des parents noue un lien essentiel avec son enfant, elle recueille un très fort soutien des spécialistes et associations de la petite enfance et de la population dans son ensemble. Ce dispositif a fait l’objet également de travaux parlementaires, dont le rapport remis au Premier ministre par la députée de Seine-et-Marne, Michèle Peyron, sur la protection maternelle et infantile (PMI).

➔ Un congé de paternité de 28 jours dès 2021

  • La durée du congé de paternité va ainsi doubler et passer à 28 jours. Ce congé, créé en 2002, prévoit actuellement 11 jours, qui s’ajoutent aux 3 jours du congé de naissance.
  • L’allongement du congé de paternité sera financé par la Sécurité sociale, pour un coût lui aussi doublé et estimé à plus de 500 millions d’euros en année pleine.
  • Les trois jours du congé de naissance seront toujours à la charge de l’employeur. Les 25 autres jours seront indemnisés par la Sécurité sociale.
  • Les naissances multiples (jumeaux, triplés) donneront droit, comme aujourd’hui, à 7 jours supplémentaires.

➔ Une mesure d’égalité entre les femmes et les hommes

  • Afin de ne pas faire peser l’essentiel de la charge parentale sur les mères, cette mesure vise ainsi à favoriser l’égalité entre les femmes et les hommes.
  • La durée du congé maternité peut durer jusqu’à seize semaines pour un premier ou un deuxième enfant.

➔ Une avancée sociétale majeure et un enjeu de justice sociale

  • Le nouveau dispositif représente une avancée sociétale inédite et une évolution culturelle majeure pour la place des pères auprès de l’enfant. Il permet de changer le regard de la société.
  • Cette décision place la France en tête des pays européens dans ce domaine.
  • La mesure officialisée par le Président de la République revêt un enjeu d’équité et de justice sociale car il y aura, dans ce congé, une part obligatoire de 7 jours (sur les 28 au maximum). Les entreprises ne respectant pas cette obligation s’exposeront à une amende 7.500 euros.
  • Elle vise à permettre à davantage de pères de profiter du congé de paternité, en particulier ceux qui ont un statut précaire. Aujourd’hui, 67% des pères ont recours à ce congé, avec de fortes inégalités sociales constatées : 80% des salariés en CDI y ont recours et moins de 60% en CDD.